Ehpad
Publié le - 1041 hits -

Préparer sa retraite avec le PERP

Le PERP est nouveau pour la plupart des Français. Cependant, il gagne de plus en plus d’épargnant que d’ici quelques années le nombre des souscrits sera plus considérable. Les détails importants à connaitre sur le PERP seront exposés dans ce qui va s’en suivre.

Généralité sur le PERP

La statistique montre que les retraités souscrits à un PERP représentent 10% d’entre eux seulement. Les 32% souhaitent s’y constituer un capital retraite avec ce régime. L’objectif de la création du PERP est d’amener plus de Français à créer une épargne pour leur période de retraite.

Les salariés qui disposent d’un revenu net supérieur à 75.000 euros constituent les premières cibles, qui représentent environ 44% de la population active. Pour 21% du grand public, le PERP reste un constat peu connu. Actuellement, le nombre de compte PERP déjà créé est environ 2.2 millions. Un chiffre qui ne vaut pas celui de l’assurance-vie qui semble être encore le premier choix pour réaliser une épargne en France.

Les particularités du PERP

Contrairement à l’assurance-vie, l’avantage fiscal se situe à l’entrée qui peut être renouvelé annuellement avec un approvisionnement régulière. Pour l’assurance-vie, l’épargnant profite de l’avantage fiscal à la sortie. Cela se traduit par une plus value de 7.5% pour un abattement de 9200 euros pour les couples et 4600 euros pour une personne seule auquel s’ajoute les prélèvements sociaux de 15.5%.
Dès qu’un compte PERP existe, il est possible de substituer le capital créé avec l’impôt sur le revenu. A chaque versement, cette opération est valable dont le plafond en 2014 était de 10% des revenus professionnels de 2013 contre huit fois le PASS (plafond de la sécurité sociale) avec le montant de 29.626 euros. Les plafonds de 3 dernières années non renouvelés sont à l’origine de l’incrémentation de ce plafond qui varie en fonction des impositions annuelles. D’où la nécessite d’user d’outil comme www.choisirsonperp.com dans la sélection de son établissement financier.

La capital créé se déduit cependant par les impôts et les cotisations versés pour les entreprises, le régime Madelin pour les agricoles, les jours de congés, etc. ce qui en général en fonction du type d’investissement que l’épargnant choisit.

Le plafond sera mutualisé pour certains couples marié ou pacsé dont l’un des protagonistes n’use plus tout son plafond. Ce qui laisse à l’autre protagoniste d’en profiter plus. Quoi qu’il en soit, les enfants ne sont pas en mesure de bénéficier du capital constitué même si ces derniers sont majeurs.